Une chambre en forme de bateau dans un chalet au Québec pour les marins par Paul Bernier Architecte

Le studio canadien Paul Bernier Architecte a réalisé un cottage pour un couple de passionnés de voile, en façonnant la chambre à coucher de l’étage avec une silhouette arrondie évoquant un bateau.

Le projet est situé sur les rives du lac des Deux-Montagnes, un endroit populaire pour la voile et les sports nautiques près de Montréal. Bien qu’on l’appelle un lac, cette étendue d’eau est formée par la convergence du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Outaouais.

Un toit en surplomb offre un abri à l’extérieur du bâtiment.


Le bâtiment d’une chambre à coucher se compose d’un rez-de-chaussée commun et d’une suite pour le propriétaire à l’étage dans un volume séparé. Selon les architectes, la forme irrégulière du rez-de-chaussée a été dictée par la plaine inondable du terrain et d’autres contrôles de zonage.

« Le site présentait un défi majeur », a déclaré Paul Bernier Architecte. « Une très petite zone était située en dehors de la ligne d’inondation centennale, qui doit être conservée intacte selon les règles d’urbanisme », a ajouté le studio.

Les intérieurs sont simples et les portes coulissantes en verre laissent entrer beaucoup de lumière.

Les contours irréguliers du bâtiment ont pour effet d’ouvrir la vue sur le lac, et sont constitués de parois vitrées coulissantes qui prolongent l’espace de vie vers l’extérieur, jusqu’à un patio.

Un toit en surplomb abrite le périmètre du bâtiment et sert de plate-forme à l’étage supérieur. Ce niveau contient un petit salon, une salle de bain et la chambre principale.

Le chalet a une vue sur le lac des Deux-Montagnes.

« Elle crée une grande véranda à l’abri de la pluie et protège une terrasse à l’arrière qui s’avance sur le terrain comme un quai sur le lac », explique Paul Bernier Architecte. « Ce toit est recouvert d’un toit végétal [sic] et d’une terrasse accessible depuis la chambre principale, offrant des vues sur le lac. »

La forme elliptique du niveau supérieur confère au chalet son surnom de « bateau dans les arbres ». La chambre principale est située à l’une des extrémités du volume incurvé, et est entourée de fenêtres qui offrent des vues panoramiques sur la nature et le bord de l’eau à proximité.

« À l’intérieur, la chambre à coucher occupe la proue de ce bateau, avec sa série de colonnes d’acier soutenant le toit et offrant une vue plongeante sur le lac et le coucher du soleil », explique Paul Bernier Architecte.

« Vue depuis la route tranquille qui passe devant la propriété, la forme inhabituelle du chalet intrigue les passants et anime le quartier. »

La chambre à coucher en forme de bateau s’ouvre sur un toit vert et une petite terrasse.


Les intérieurs utilisent une palette limitée que les architectes décrivent comme « minimaliste ». Le sol de toute la maison est en béton apparent, et les surfaces en bois à lattes offrent un certain contraste avec les murs peints en blanc.

Paul Bernier a fondé son cabinet éponyme en 1999 et est basé à Montréal. Parmi les autres maisons au bord du lac réalisées par l’atudio, on trouve une maison qui combine du bois noirci et de l’acier patiné par les intempéries, ainsi qu’une cabane rustique en rondins à laquelle les architectes ont ajouté un étage supérieur.


Laisser un commentaire