Comment installer une commode intégrée au mur

C’est un coin gênant de la maison. Pourquoi ne pas en faire une commode pour gagner de la place ?

Vous pouvez convertir des espaces cachés et inutilisés en de précieux espaces de rangement. Ici, vous encastrerez une commode dans le mur d’une chambre à l’étage. Vous obtiendrez ainsi une commode à huit tiroirs de taille normale sans sacrifier un seul centimètre carré d’espace au sol.

Les murs de genoux sont les courts murs intérieurs construits sous les chevrons du toit. Toutes les maisons n’ont pas de murs de genoux ; on les trouve le plus souvent dans les greniers aménagés et les espaces de vie au dernier étage. Ces murs bas aident à définir l’espace de vie en créant des surfaces verticales entre les chevrons inclinés et le sol fini. Ils sont généralement constitués d’une ossature de 2×4 et d’une hauteur de 4 pieds, ce qui permet de les recouvrir facilement de plaques de plâtre. Dans la plupart des cas, un mur de genoux n’est pas une cloison porteuse. Si vous n’êtes pas certain qu’une cloison de genou est porteuse, vous devriez consulter un entrepreneur agréé ou un ingénieur en structure. Si c’est le cas, vous pouvez quand même y installer une commode, mais vous devrez d’abord installer une linteau double de 2 x 6 et une paire de montants de finition pour soutenir les chevrons au-dessus de l’ouverture.

Étape 1 : Coupez les extrémités en surplomb

Photo de Geoffrey Gross


Commencez par couper, à l’aide d’une scie à main ou d’une scie circulaire, les extrémités en surplomb et le bord avant de la commode. Cela permettra à la commode de glisser proprement dans le mur.

Étape 2 : Coupez les pieds

Photo de Geoffrey Gross


Ensuite, sciez les pieds ou autres saillies du fond de la commode pour créer une base lisse et plate.

Étape 3 : Ajustez la commode à l’ouverture.

Photo de Geoffrey Gross

Si la commode est trop profonde pour s’adapter à l’espace, utilisez une scie circulaire pour découper son coin supérieur arrière. Si nécessaire, terminez la coupe avec une scie à main. L’objectif est de faire glisser la commode dans le mur sans heurter les chevrons du toit.

Étape 4 : Fermez l’espace

Couvrez l’espace à l’arrière du coffre avec une fine bande de panneau dur ou de contreplaqué. Fixez la bande avec des clous métalliques ou des agrafes de ¾ de pouce.

Photo de Geoffrey Gross

Étape 5 : Peindre, teindre ou vernir le bois non fini

Photo de Geoffrey Gross

Si le coffre n’est pas fini, passez une couche de peinture, de teinture ou de vernis. Cela permettra de protéger le bois de l’exposition à une chaleur et une humidité excessives.

Étape 6 : Tracez les contours du coffre

Photo de Geoffrey Gross


Tracez le contour du coffre sur le mur à l’aide d’un niveau, puis découpez le panneau mural à l’aide d’une scie à cloisons sèches.

Étape 7: Supprimez les interférences

Photo de Geoffrey Gross

À l’aide d’un marteau, enlevez tous les montants du mur de genou de l’ouverture. Veillez également à retirer toute isolation.

Étape 8 : Installez les supports

Photo de Geoffrey Gross

Vissez deux supports au plancher du grenier, juste derrière le mur de soutien. Construisez les supports à l’aide de 2×4, en veillant à ce qu’ils soient au même niveau que le seuil de la découpe.

Étape 9 : Insertion de la commode

Photo de Geoffrey Gross


Posez la commode sur le seuil et faites-la glisser dans le trou du mur. Poussez-la vers l’arrière jusqu’à ce qu’elle affleure la surface du mur fini.

Étape 10 : Fixez le coffre

Photo de Geoffrey Gross


Enfoncez des vis de 2 pouces dans les côtés, le haut et le bas du coffre et dans l’ossature en 2×4.

Étape 11 : Finition

Photo de Geoffrey Gross

Installez une garniture décorative de finition – dans ce cas, une moulure de butée de porte en ogee – autour du périmètre du coffre. La garniture cachera le joint autour de la découpe et donnera au coffre un aspect plus fini et intégré.


Laisser un commentaire