Atri, la maison solaire autonome suédoise qui ressemble à une serre, est désormais en vente.

Naturvillan
photo : marcus eliasson

Conçue par Naturvillan, la maison est entièrement déconnectée du réseau électrique commercial et s’appuie sur des systèmes photovoltaïques intégrés, un puits artificiel, le recyclage des eaux usées, une conception passive et l’utilisation de matériaux naturels.

Naturvillan
photo : marcus eliasson

Atri, la maison autonome, est construite sur les rives du lac Vänern.

Naturvillan
photo : marcus eliasson

« Atri est une maison hors réseau qui est complètement autonome en énergie, en eau et en services végétaux. Le design rappelle celui d’une serre sur les rives du lac Vänern en Suède.

Naturvillan
photo : marcus eliasson

L’équipe de Naturvillan a toujours fait de la durabilité l’un de ses objectifs.

Ils conçoivent et créent des bâtiments avec des matériaux naturels à faible impact, conçus avec des solutions passives pour réduire la consommation et équipés de systèmes d’ingénierie végétale de pointe. Ces caractéristiques peuvent être trouvées dans « Atri ».

Bien sûr, une maison hors réseau n’est pas à la portée de tous. Actuellement, le prix demandé est d’environ 850 000 euros pour 124 m2 de surface habitable et environ 1 300 m2 de terrain.

Naturvillan
photo : marcus eliasson

Indépendamment du prix, Atri est fascinant dans sa conception et ses solutions.

Une villa autonome sur le plan climatique.

Naturvillan
photo : marcus eliasson

La forme triangulaire de la maison s’inspire des conifères voisins. La coque extérieure transparente permet de combiner l’intérieur et l’extérieur.

Pour devenir une maison isolée au sens propre du terme, elle utilise une série de panneaux photovoltaïques qui alimentent la batterie centrale en énergie pendant l’été. Cela permet de chauffer l’eau à des fins sanitaires, de fournir de l’électricité, d’assurer le refroidissement et même de recharger la voiture électrique.

Mais les hivers sont le vrai problème à cette latitude. À cette époque, le travail est effectué par une cuisinière à bois qui alimente le système de chauffage de la maison et fournit de l’eau chaude.

Pour maintenir un haut niveau d’efficacité à tout moment, le propriétaire doit surveiller la quantité d’énergie dans les batteries. Si l’énergie n’est pas suffisante, la centrale électrique est utilisée pour recharger les batteries.

Lorsque les hivers durent plus longtemps que prévu ou sont particulièrement rigoureux, les futurs propriétaires d’Atri peuvent compter sur quelques solutions supplémentaires. Le premier est l’approvisionnement en eau potable disponible à partir du puits voisin de la propriété. Le système fournit également de l’eau à la maison grâce à un système de filtration spécial qui utilise les plantes de la serre à l’intérieur de la maison pour purifier l’eau. De cette façon, les plantes reçoivent la nutrition nécessaire, tandis que le gaspillage d’eau est réduit. Le cycle se termine par la production de fruits et légumes pour le propriétaire.

Pour assurer la performance maximale et le bon fonctionnement d’une maison individuelle, il est essentiel de prêter attention au contexte. Dans ce cas, la situation géographique implique de se concentrer sur le climat froid de l’hiver, plutôt que sur les étés toujours frais.


Laisser un commentaire