counter stats

5 astuces au bicarbonate de soude pour l’entretien de votre jardin

Le bicarbonate de soude est l’un de ces puissants alliés souvent ignorés que tout le monde a à la maison : nous l’utilisons pour le nettoyage, pour désinfecter la nourriture, et même à des fins esthétiques, mais nous pouvons aussi l’utiliser pour prendre soin de notre jardin.

Ici, nous avons recherché toutes les données utiles sur la façon dont ce minéral peut nous aider à protéger la santé de nos plantes, et nous avons voulu partager nos découvertes avec vous.

Il combat les champignons de manière écologique.

© PicsFive/Depositphotos, © eskaylim/Depositphotos, © GeorgeRudy/Depositphotos

Associé à de l’eau et du savon, le bicarbonate de soude peut aider à prévenir les infections fongiques de certains types de plantes, d’arbustes et d’arbres fruitiers. Il suffit de pulvériser la solution sur la plante pour arrêter la propagation. Mais vous devez garder à l’esprit que, puisqu’il s’agit d’un produit naturel, les effets peuvent prendre plus de temps à se faire sentir que si vous utilisez des produits chimiques. Autre recommandation : observez attentivement la réaction de chaque plante, car une pulvérisation excessive peut les endommager.

Il réduit la présence de pucerons gênants.

© Shnurochek13/Depositphotos, © bannerwega/Depositphotos

Les pucerons sont l’un de ces petits animaux dont nous ne voulons absolument pas dans notre jardin. Les pucerons adorent manger les tiges tendres des plantes et, ce faisant, ils excrètent une substance sucrée et collante qui attire les fourmis et provoque l’apparition d’un champignon noir. Ce champignon affecte le processus de photosynthèse, c’est donc une sorte de maladie pour votre plante. Lorsque cela se produit, les nouvelles pousses se déforment et la plante perd sa force. En pulvérisant ou en fumigeant votre verger ou votre jardin avec du bicarbonate de soude et du savon, nous avons plus de chances de tenir ces insectes à distance et d’éviter la douleur de voir nos plantes souffrir.

Il repousse les fourmis.

© icefront/Depositphotos

Comme nous l’avons déjà mentionné, le bicarbonate de soude combiné au savon permet de tenir les pucerons à distance et d’empêcher certains types de champignons de détruire vos plantes. Si nous ajoutons à ce remède d’autres engrais minéraux plus puissants, comme la bouillie Viçosa (qui est essentiellement un mélange d’eau, de sulfate de cuivre, de sulfate de zinc, de sulfate de magnésium, d’acide borique et de chaux hydratée) ou la bouillie bordelaise (eau, sulfate de cuivre et chaux hydratée), nous pouvons également réduire la présence de fourmis. En effet, elles ne trouveront plus intéressant d’envahir notre jardin ou notre verger, car elles ne pourront plus trouver la mélasse produite par les pucerons que les fourmis aiment tant.

Elle peut être utile pour mesurer la qualité du sol.

© eskaylim/Depositphotos, © AntonMatyukha/Depositphotos, © ilposeidone/Depositphotos

Les experts savent qu’un sol sain est un sol qui n’est ni trop acide ni trop alcalin, car plus le pH du sol est neutre, plus les plantes poussent en force et sans parasites.

Pour connaître le type de sol dont dispose votre jardin, il vous suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Prenez du chou rouge/violet, hachez-le et versez-le dans de l’eau distillée bouillante.
  • Laissez-le tremper pendant 10 minutes, puis filtrez-le. L’eau violette ainsi obtenue a un pH neutre.
  • Mettez une partie de l’eau du chou dans deux tasses séparées : dans l’une des tasses, ajoutez du vinaigre (l’eau deviendra rose foncé à cause de l’acidité) et dans l’autre, du bicarbonate de soude (elle deviendra bleue ou verte à cause de l’alcalinité). Ce sont les couleurs “de contrôle”.
  • Dans des récipients séparés, mettez une partie de l’eau du chou et une ou deux cuillères de la terre que vous voulez tester. Attendez 30 minutes.

Si l’eau devient rose, c’est que le sol est acide. Si elle devient bleue ou verte, elle est alcaline. Si elle reste violette, vous avez le sol parfait !

Il vous aide à obtenir un meilleur compost.

© lightpoet/Depositphotos, © martinsvanags/Depositphotos

Vous savez maintenant qu’un pH neutre est préférable pour les plantes, alors mettons-nous au travail sur votre compost ! Remplissez-le de tous les déchets organiques de votre cuisine : carton, pierres concassées, os, restes de taille déchiquetés… Et veillez à ce qu’il soit bien aéré. Vous vous souvenez de ce que nous avons expliqué au point précédent sur la façon de déterminer l’état du sol qui en résulte ? Cet outil qui vous aidera sans aucun doute à démarrer un jardin ou un verger en bonne santé.

source : brightside.me

Laisser un commentaire